Pourquoi partir autrement ?

Ne pas faire décoller son bilan carbone

L’empreinte carbone moyenne actuelle d’un français est de 10 tonnes équivalent CO2 (tCO2 eq). Il est intéressant de comparer les émissions de CO2 de différents modes de transports avec l’objectif de 2 tCO2 eq (tout compris !) par français à atteindre d’ici 2050 pour respecter les accords de Paris.

Quelques chiffres (source : Carbone 4) :

–         2500 km en voiture, c’est 500 kgCO2 eq
–         Un aller-retour Paris – Athènes en avion, c’est 0.7 tCO2 eq
–         Un aller-retour Paris – New York en avion, c’est 1.9 tCO2 eq

Ces exemples montrent bien l’incompatibilité de tels voyages avec la neutralité carbone visée dans les décennies à venir. Il est donc primordial de considérer et favoriser d’autres modes de transports pour ses vacances écologiques.

Pour aller plus loin et obtenir un ordre de grandeur sur les émissions des déplacements en fonction du mode de transport, je vous invite à participer à une session MyCO2 de Carbone 4 ou de consulter le simulateur Mon Impact Transport de l’ADEME. Bon Pote a également réalisé une étude comparative sur l’impact environnemental de l’avion par rapport au train, notamment pour des voyages en France et Europe.

Découvrir les merveilles de France et d’Europe

Notre pays recèle de magnifiques paysages d’une grande variété, dont beaucoup restent inconnus de la plupart d’entre nous ! Bruno Maltor a d’ailleurs créé la liste des 7 Merveilles de France à partir de votes sur les réseaux sociaux. Vous pouvez retrouver la vidéo ainsi que 64 lieux exceptionnels français au lien suivant :

Cette liste n’est bien entendu qu’une indication, et il ne tient qu’à vous de vous faire votre propr’idée ! 😉


Se reconnecter au temps, aux gens et aux kilomètres

Alors que le quotidien nous pousse à aller toujours plus vite, pourquoi faire de même pendant les vacances ? Une Propr’Aventure est une invitation à lever le pied et se concentrer sur l’essentiel : revenir satisfait.e et épanoui.e de ses vacances.

On va moins vite, moins loin. On évite la voiture personnelle et les chambres d’hôtel privées pour privilégier les modes de déplacement et d’hébergement propices aux rencontres. Quoi de mieux que de revenir de vacances avec de nouveaux compagnons d’aventures ? La qualité du séjour reprend de l’importance face à la quantité de lieux visités. La distance n’est plus une contrainte, mais un objectif.

Alors, ça vous tente d’essayer ?